AZ-INFOS TGV- La « même leçon » pour l’opposition.

Tôt dans la capitale, la peur s’est répandue comme de la poudre aux yeux des port-au-princiens le vendredi 29 mars, date rappelant à toutes et à tous la 32e bougie de la loi mère haïtienne.

Passée outre de toutes expectations, la mobilisation prévue par l’opposition s’est réalisée avec une poignée de personnes.

Désespérément, les protestataires qui avaient pour destination le Palais National, se voient au cours de route leur foule réduite de façon exponentielle. Ayant cependant atteint le béton de Delmas 32, certains opposants sous l’effet de la colère, ont cassé les pare-brise de plusieurs véhicules garés à bord.

Comme des bergers fatigués, à bout de souffle, les chefs de file de l’opposition, notamment Yves André Joseph, Moïse Jean Charles, Josué Mérilien, Serge Jean Louis ont abandonné le parcours petit à petit.

Échoués dans leur mission très attendue dans la journée du 29 Mars, les militants qui se disent être dans l’opposition doivent réviser leur agenda d’actions de façon plus assidue pour ne pas se faire noter sévèrement de « devoir à refaire » à répétition, ricanait un observateur de mobilisation.

Lanez DUVERSAINT

stanleymomento10@Yahoo.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.