AZ-INFOS TGV- Haïti-Éducation: La CNEH allume sa 33ème bougie.

Fondée le 13 avril 1986, la Confédération Nationale des Éducateurs Haïtiens (CNEH) a célébré samedi 13 avril 2019 ses 33 ans d’existence au service du système éducatif haïtien.

À l’occasion, une journée de réflexion a été organisée pour dresser le bilan des différentes réalisations de cette entité socio-éducative depuis sa création.Cette journée commémorative a coïncidé avec la tenue du 10ème congrès de la CNEH ayant pour thème: « Une éducation pour la République, la démocratie et la citoyenneté. »

Cette structure est formée de 13 entités regroupant 84 associations communales et 13 assises fédérales pour charrier les principales révendications de tous ceux et toutes celles qui travaillent au bénéfice du système éducatif haïtien.

À l’occasion, l’un des membres de la Confédération Nationale des Éducateurs Haïtiens(CNEH), Mme Magalie Georges a renouvelé sa volonté et sa ferme détermination de continuer à plaider les causes justes du secteur pour une nette amélioration de l’éducation dans le pays.

Du même coup, la syndicaliste a profité pour dénoncer l’irresponsabilité et l’effondrement jugés catastrophiques de l’État sans vraiment identifier les causes de l’échec des institutions du pays et les mécanismes qui les produisent. Elle a aussi fustigé le comportement des autorités concernées qui déclare t-elle, ont refusé de dialoguer avec le personnel éducatif en vue d’apporter des solutions durables aux différents problèmes auxquels est confronté le sytème.

Hormis l’État, aucune entité de la société civile n’a fait preuve de capacité responsable pour tenter de remonter la pente tout en proposant des alternatives utiles à la République, a déploré la syndicaliste. Elle dit souhaiter que tous les citoyens et citoyennes du pays vont emboîter le pas pour faire marche arrière pour repenser le système à tous les niveaux d’ici 2030 où l’État devra procéder à la nomination de 30 mille enseignants et enseignantes et de mettre à leur disposition les meilleures conditions de travail.

« Toutefois je souhaite que la solution aux différents problèmes auxquels fait face notre secteur ne va pas être trouvée par des mots d’ordre de grèves illimitées mais plutot par des négociations avec les décideurs pour fixer les objectifs de la Nation », a t-elle conclu.

De son côté, Marie Gabrielle Valescot a salué le courage de tous les membres du CNEH pour plaider en faveur des bonnes causes du système. « Après 33 ans nous continuons dans notre mission pour travailler dans le but de rendre plus fort les syndicats et forcer l’État à assumer pleinement ses responsabilités, souhaite Mme.Valescot.

Célou FLÉCHER
celoufleche@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.