AZ-INFOS TGV-Politique: La mairesse de l’Arcahaie sort de ses gonds et passe l’État en revue.

Les autorités gouvernementales haïtiennes ont commémoré ce samedi 18 mai 2019, à l’Arcahaie, les 216 ans de la fête du drapeau. À l’occasion, la mairesse de la commune Mme.Rosemila Saint-Vil Petit-Frère ne mâche pas ses mots pour vilipender les autorités au plus haut niveau de l’État.

Dans son allocation, la titulaire de la mairie de la Cité du drapeau a laissé entendre que le bicolore haïtien est en péril et la nation trépasse. Ce symbole de la liberté est essuyé et brûlé au pied de la corruption de l’État. Aussi, elle ne se fait pas langue de bois pour s’attaquer à la mauvaise gouvernance des autorités de l’Éxécutif.La corruption, l’impunité, l’injustice étaient en entre autres les pêchés capitaux qu’elle a soulevés de l’équipe au pouvoir.

En s’adressant au premier mandataire de la Nation, Rosemila Saint-Vil Petit-Frère a prononcé ce qui suit: « Monsieur le Président, vous êtes comptable de la joie et de la peine, de l’espoir et du désespoir, de la confiance et de la méfiance du peuple haïtien.Vous avez envers ce vaillant peuple une obligation de résultats et non de moyens.Une obligation de changement et non de promesse de changement.Une obligation de vérité et non de contre vérité.Vous avez la haute responsabilité de dire la vérité à la Nation haïtienne.Le peuple a besoin d’espoir et non de promesses », a t-elle déclaré.

D’autre part, elle a mis l’accent sur le climat d’insécurité grandissante qui met le peuple en défi et qui empêche à la diaspora d’y mettre pied. »Le peuple a le droit de vivre en sécurité.Tel est le cri de tous les haïtiens », se plaigne la mairesse.

En outre, la titulaire de la mairie de l’Arcahaie a liquidé un spectacle de mauvais goût aux parlementaires et s’adresse ainsi: « Mesdames messieurs les parlementaires, avez-vous déjà oublié vos promesses de campagne? Moi parlementaire, je voterais des lois au profit du plus grand nombre.Moi parlementaire, je contrôlerais les actions du gouvernement.Moi parlementaire, je ne nommerais pas des ministres au sein du gouvernement.Moi parlementaire, je ne protègerais pas des présumés criminels.Moi parlementaire, je participerais aux séances pour lesquelles je suis payé.Moi parlementaire, je n’organiserais pas de séances que pour sanctionner des ministres.Tant que vous ne servez pas la République avec dignité, avec fourgue, avec diligence, avec amour, avec passion, vous n’avez rien compris. Et le drapeau est souillé et le drapeau est profané.Le peuple vous suit, le peuple a compris, le peuple a noté.La jeunesse vous suit, la jeunesse a compris, la jeunesse a noté.Le 11e département vous suit, le 11e département a compris, le 11e département a noté ».

De passage, la femme d’État a dénoncé les mauvaises conditions de la vie de la population archeloise. Elle a mis l’accent sur l’état des tronçons menant dans la commune tout en réclamant un centre hospitalier pour son peuple qui ne sait à quel saint se vouer en cas de maladie.

Pour finir, Rosemila Saint-Vil Petit-Frère exhorte les autorités judiciaires à faire luire la lumière sur la dilapidation des fonds du programme Pétrocaribe et une reddition de compte sur le gaspillage des fonds publiques.

La Rédaction

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.