AZ-INFOS TGV-Société:Ces policiers, sont-ils frappés de la schizophrénie ?

Depuis la création de la Police Nationale d’Haïti, soit en juin 1995, ce corps n’arrive toujours pas à délivrer conformément à la mission qui lui est reconnue, celle de protéger et servir. Elle est dite indépendante, néanmoins il n’empêche pas de constater que chaque changement de gouvernement influe sur le comportement des agents évoluant dans le système. Sur ce, ne serait-il pas plausible de parler de milice qu’au lieu de police nationale?

Depuis un certain temps, nous assistons à une sorte de bordel où des soi-disant agents policiers décident tout carrément de terroriser la population dans le but de protéger les intérêts particuliers des femmes et des hommes qui détiennent le pouvoir , et ce, au détriment du bien-être collectif. Ce mercredi 26 juin 2019, après la fin des évaluations officielles de neuvième année fondamentale, des élèves conscients et concernés de la situation infra-humaine qui prévaut actuellement en Haïti avaient profité pour manifester en réclamant la démission du président Jovenel Moïse, profondément épinglé dans le rapport de la Cour Supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) dans le gaspillage des fonds petrocaribe.

C’est ainsi, qu’un groupe d’hommes vêtus du tunique de l’institution flanqué de l’écusson officiel, ont lancé des projectiles en caoutchouc et ont fait usage de gaz lacrymogène à profusion en direction des élèves au point que certains d’entre eux étaient tombés en syncope et ont été illico conduits à l’hôpital afin d’éviter le pire. Un acte barbare dénoncé par Pierre Espérance, directeur de Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) lors de son passage à l’émission Micro-Ibo sur Radio Ibo. Pis est, dire des élèves de neuvième année fondamentale, c’est tout simplement dire des enfants, pour la grande majorité. Mais, comment des pères et frères de famille peuvent-ils agir de la sorte ?

Il ne faut pas oublier, l’homme est tiré du règne animal, la démarcation va se faire en fonction de l’éducation reçue. Ce qui constituera véritablement la valeur ajoutée à l’être humain.Donc, ne ferait-il pas cohérence de parler de bourreaux qu’au lieu de policiers? En plus, ce n’est un secret pour personne, les policiers sont majoritairement maltraités par ces dirigeants-là qu’ils s’acharnent à défendre du bec et des ongles. Toujours à la radio ou sur les réseaux pour dénoncer le fait qu’ils ne sont pas rémunérés ou encore pour réclamer des primes promises mais non accordées.

En outre, selon des rapports de certains organismes de droits humains, pour les années 2017 et 2018 le nombre de policiers tués était élevé à une moyenne de 17, alors que pour l’année 2019, seulement en mois de juin nous avons déjà accusé 23 assassinats dans le rang de la PNH. Néanmoins, ils ignorent que leurs véritables alliés ne peuvent venir que de la population. Ils sont frappés de la schizophrénie, ils ont un mal criant à percevoir la réalité telle qu’elle est. Ne dispose-t-on pas d’une équipe de psychologues compétents pour les examiner cognitivement avant de leur confier une telle responsabilité?

L’institution est à repenser! Un mot se relève nécessaire! Où sont les organisations de droits humains ? Le nombre des policiers est trop petit pour penser pouvoir mettre en case une population si nombreuse. De ce fait, ils sont appelés à agir avec la tête, ils doivent savoir que l’autorité ne se résume pas à la force des armes qu’ils portent.

Finalement, si l’on ne met pas un terme à tout ça, nous risquons de nous diriger vers des catastrophes irréparables. Faisons le grand pas, une autre pensée se révèle pertinente pour permettre à Haïti de reprendre sa marche en avant. N’oublions surtout pas que cela ne sera possible sans des femmes et hommes conséquents aptes à endosser pleinement leur responsabilité, et une jeunesse concernée et intégrée. Qu’il souffle sur Haïti un vent nouveau!

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@mail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.