Haïti-Politique : Combien de tours faudra-t-il à Fritz William Michel pour vaincre la muraille se dressant sur son épineuse route?

En moins d’une semaine l’État Haïtien s’est montré proactif en accomplissant pas mal d’exploits. Le président a demandé à son Lapin de laisser la Primature, la nomination d’un autre Michel, l’arrestation du grand Arnel et la publication du nouveau cabinet ministériel. Ces événements ayant eu lieu subitement ont démontré que le pays a des dirigeants ayant le contrôle de la situation.

Avec un cabinet de 17 membres, (Fritz William Michel garde le ministère de la planification) et de quatre secrétaires, le Président et son quatrième Premier ministre décident de continuer sur la même voie des trois premiers cabinets malgré la situation économique désastreuse du pays. Même s’il est de bonne guerre de saluer la parité de genre au sein de ce nouveau cabinet, avec des femmes qui détiennent des ministères régaliens, néanmoins une réduction au niveau du nombre des Ministres prouverait la bonne volonté du président de changer les choses.

Ce nouveau cabinet, s’il passe le cap au Parlement aura à exécuter des travaux comparables à ceux d’Hercule mais sans l’aide des dieux de l’Olympe. Ce gouvernement ayant à sa tête un jeune qui, bien sûr, connaît l’administration publique, mais n’est pas connu de la classe politique, aura premièrement comme mission de redorer le blason de l’État et deuxièmement redonner confiance au peuple. L’un des moyens pour l’aspirant chef du CSPN de réussir, c’est de rétablir la sécurité partout sur le territoire national afin de rétablir la paix des les coeurs. Par la même occasion, cela attirera les investisseurs étrangers, le relancement du tourisme et par ricochet la valorisation de la monnaie locale, à savoir la gourde. Cette liste n’est qu’une poussière de ce qui attend M. Michel sans oublier la garantie quant à la réalisation du procès Petrocaribe.

Cependant, Fritz William Michel est loin d’une prétendue réussite, car la bataille s’annonce difficile à la chambre basse. Même si la majorité tente mordicus d’avancer, ce serait une grande erreur de minimiser la capacité du groupe minoritaire de chambarder toute séance si ce n’est pas avant tout de statuer sur la mise en accusation du Président de la République. Et, même si le Premier Ministre sort triomphant des deux chambres, la route sera encore très rude, car l’opposition, bien que faible, ne va pas lui laisser la tâche facile. À toutes fins utiles, il faut se demander si Fritz William Michel sait dans quel pétrin il s’est fouillé et l’immensité de la tâche qui l’attend.

Stenley Mondestin

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.