Lula retrouve ses pairs après plus d’un an et demi d’incarcération AZ-INFOS TGV

Luiz Inacio Lula da Silva, le nom de cet ancien président brésilien qui a trouvé sa libération ce vendredi 08 Novembre 2019 après plus d’un an et demi d’emprisonnement à Curritiba pour raison de Corruption.

Laquelle libération rendue, en effet possible, après la décision de la Cour Suprême du Brésil de mettre fin à l’emprisonnement obligatoire des condamnés avant même que ces derniers aient épuisé toutes les voies de recours, un arrêt en vigueur depuis environ trois ans. Et ce, avec un écart très serré, soit six voix contre et cinq voix pour sur les onze juges de ladite Cour.

En effet, très adulé par une bonne frange de la population brésilienne, Lula, ancien ouvrier qui a pu se tailler une place au sommet du panthéon politique brésilien s’était vu condamné à huit ans et 10 mois d’incarcération pour cause de corruption. À noter que, l’ancien responsable du Parti des Travailleurs étaient soupçonnés d’avoir accepté des pots-de-vin en échange de l’attribution de contrats gouvernementaux notamment avec la compagnie pétrolière nationale Petroleo Brasileiro (Petrobras).

Néanmoins, il faut aussi dire que la figure emblématique de la gauche brésilienne ne fait pas l’unanimité, car nombreux sont ceux qui le considèrent comme étant la principale tête de la corruption qui ronge le Brésil. En outre, les procureurs de “Lava Jato” ont vu cette décision comme étant une entrave à la lutte contre la corruption au plus grand État de l’Amérique du Sud.

L’ex-président brésilien a été accueilli par une foule justement venue célébrer la libération de leur idole dont les premiers mots étaient : « Je ne pense pas qu’en ce jour je me trouverais ici, avec tous les hommes et les femmes qui tous les jours pendant 580 jours ont crié ici, bonjour Lula, ont crié bonsoir Lula, ont crié bonne nuit Lula. » Entre autres, il a fait savoir qu’il veut continuer à mener la lutte pour l’amélioration de la vie du peuple brésilien. De son côté, le Parti des Travailleurs (PT) d’où il est issu a acclamé haut et fort l’arrêt de la Cour Suprême.

En fait, après la libération du président Lula, quel sera le comportement de la classe politique du Brésil face au président de la droite, Jair Bolsonaro? À quoi ce pays peut-il s’attendre dans les jours ou les mois à venir ?

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.