Une campagne de seize (16) jours lancée par le Président Jovenel Moïse contre les violations causées aux femmes – AZ-INFOS TGV

Ce lundi 25 Novembre 2019, sous les yeux de la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies, Madame Helen Lalime et le Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Maître René Sylvestre une campagne de 16 jours d’activisme a été lancée contre les violences faites aux femmes et aux filles.

À noter que le 25 Novembre est consacré comme étant la journée internationale contre les violences infligées aux femmes et aux filles. À cet effet, le Chef se l’État a profité pour dénoncer rigoureusement cette pratique, qu’il estime, doit être éradiquée, pas seulement en Haïti, mais à travers le monde entier. Car selon ce qu’il a martelé ceci représente une entrave au plein épanouissement de la jeunesse, notamment du genre féminin.

Dans cette même volée, Monsieur Moïse rebat l’esprit du monde sur le fait qu’Haïti aussi dénonce les violences sous toutes formes dont les femmes sont sujettes. Il poursuit pour annoncer qu’il va s’évertuer de manière à réduire considérablement ces pratiques contraires à certaines conventions internationales dont Haïti est signataire.

En outre, il signale que ceux qui prennent le malin plaisir à commettre ces actions odieuses ne doivent pas rester impunies sous prétexte des difficultés politiques auxquelles fait face le pays actuellement. « Les agresseurs doivent normalement payer pour leurs forfaits. » Selon ce qu’a relaté le Président de la République tout en plaidant pour un renforcement des instances pénales à cet effet.

Plus loin, il s’est dit déterminé à lutter contre toute forme de discrimination et de violence que les femmes et les filles sont susceptibles de subir.

En addition, le locataire du Palais National relève l’importance de ceux qui évoluent dans le secteur de la prévention des actes de violences subies par les femmes et les filles et de l’accompagnement donné aux victimes. Il a aussi condamné les actes de viol perpétrés ces dernières semaines contre les femmes, particulièrement celles enfermées dans la prison civile des Gonaïves. Ainsi, le Chef de l’État invite les victimes à porter leurs doléances par devant les entités compétentes de manière à juger les auteurs et co-auteurs de tels méfaits.

En conclusion, cette campagne est lancée pour préluder la journée du 10 Décembre, reconnue comme étant la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Le Président Moïse appelle toutes les forces vives du pays à se joindre les coudes dans le but précis de déracinér ce fléau qui fait obstacle au genre féminin dans le plein exercice de ses droits.

En fait, au regard de la façon dont ces actes de violences s’installent déjà si confortablement dans les salons sur toute l’étendue du territoire national, puisse cette quinzaine apporter des éléments de solutions efficaces ?

La Rédaction

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.