Archives des étiquettes : PNH

AZ-INFOS TGV-Insécurité: Un nouveau décès dans le camp de la PNH.

Le policier agent III Marcélus Séraphin a été tué au cours de la journée du vendredi 17 mai 2019,à la croix-des-bouquets, a confirmé la rédaction de AZ-INFOS TGV. Il a été abattu par des présumés bandits armés de la zone au moment où il assurait la circulation.

On rapporte à la rédaction que la victime qui faisait partie de la 17ème promotion de l’institution policière, prêtait ses services à Direction Centrale de la Police Routière(DCPR).

Dans la foulée, on a pas eu même le temps de le transporter à l’hôpital.Il a succombé au moment même de l’attaque.Et les criminels notoires ont eu le temps de prendre la poudre d’escampette après avoir commis leur forfait.

La Rédaction

AZ-INFOS TGV-Fusillade à Carrefour-Feuilles: Jean René Lochard tapé dans l’œil des familles victimes.

Ils étaient, entre autres, plusieurs dizaines de citoyens issus de différentes localités de Carrefour-Feuilles à investir les rues de la capitale ce jeudi 2 mai 2019 pour exiger l’arrestation et l’emprisonnement sans condition du député de la 2ème circonscription de Port-au-Prince, Jean René Lochard. Ce dernier est accusé d’être de mèche avec l’ex chef de gang de Savanne Pistache « Tije », tué le 29 avril dernier par des agents de la PNH à Delmas 83.

Pendant leur parcours, les citoyens ont dénoncé la complicité du parlementaire d’être de connivence avec Sony Jean mieux connu sous le nom de « Tije, belle lurette avant sa mort. Ils laisseraient croire que Jean René Lochard aurait servi de source d’approvisionnement des présumés bandits armés de la zone en armes et en munitions. En effet, les manifestants protestataires souhaitent l’arrestation du député avant son incarcération dans un centre pénitentiaire.

À l’occasion, les victimes de cette tragédie ont profité pour exiger aussi justice et réparation pour toutes les personnes tuées et victimes d’actes de banditisme des présumés bandits armés fonctionnant dans la zone.

« Fòk Depite Lochard arete epi trennen l nan prizon », réclament les riverains affectés par ces pertes en vies humaines. Se réjouissant de la mort de « Tije » et des opérations musclées menées par les autorités policières haïtiennes, les manifestants continuent de compter sur l’institution policière afin qu’ils puissent vaquer librement à leurs occupations quotidiennes.

Une initiative citoyenne qui s’est soldée sans incident devant les locaux du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, situé à l’avenue Charles Summer.

La Rédaction

AZ-INFOS TGV-Sécurité: Une dizaine de personnes arrêtées lors des dernières opérations policières.

Environ une dizaine d’individus armés ont été appréhendés au cours des dernières opérations policières menées à travers les différentes localités de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, a confirmé le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti (PNH),Gary Desrosiers. Ces derniers sont réputés pour des présumés chefs de gangs accusés de complicité relative au climat d’insécurité qui sévit dans le pays depuis de cela plusieurs semaines.

De plus, ces opérations ont conduit à la mort du chef de gang de Savanne Pistache  » Tije », à Delmas 83, le lundi 29 avril 2019.Aussi Gary Desrosiers a présenté à la presse l’ensemble des armes automatiques et munitions saisies pendant le déroulement de ces opérations.

À l’occasion, le porte-parole a mentionné des galils, des gilets par balles et des cartouches de différents calibres dont des 9 millimètres, 45 MM, 357MM, 12MM et des chargeurs,entre autres.Tous ont été rapatriés durant ces interventions.

Les 10 individus appréhendés se trouvent entre les mains des autorités de la DCPJ pour les suites judiciaires, a conclu l’Inspecteur Gary Desrosiers.

La rédaction

« Entrées précédentes